87% des recruteurs passent par la diffusion d’une annonce. Dès lors, les Jobboards, ces supports de diffusion d’offres d’emploi professionnels, sont des outils essentiels pour les recruteurs !

Non seulement les offres d’emploi sont disponibles en ligne mais les candidats peuvent y déposer aussi leurs CV. C’est le lieu idéal pour créer du lien entre recruteurs et chercheurs d’emploi.
Ces plateformes de recrutement permettent aux candidats d’accéder à des opportunités d’emplois et aux employeurs d’accroître leur visibilité et de localiser des candidats potentiels.

Cependant, même si ces Jobboards sont très utiles, les candidats comme les recruteurs rencontrent quelques désavantages à son utilisation !

Diffuser son CV est simple, de nombreux candidats s’y appliquent. Ils sont ainsi tous catalogués et « empilés » au même endroit ; ce qui a pour conséquence de faire tomber leur CV aux oubliettes ! Face à cet afflux de candidatures, il est donc de plus en plus difficile et chronophage pour les recruteurs de cibler les bons profils.

D’autre part, le plus grand inconvénient des Jobboards pour les recruteurs reste le prix ! En effet, même si les prix ont tendance à baisser, les coûts de diffusions d’offres restent parfois élevés, c’est pourquoi les recruteurs se sont dirigés en masse vers les réseaux sociaux, utilisés maintenant par 84% des entreprises qui recrutent !

Les  favoris dans le classement : Viadeo et LinkedIn, deux plateformes sociales professionnelles et gratuites (dans une certaine mesure) dans leur utilisation. Ces deux réseaux constituent un formidable vivier de candidats potentiels ! En effet, il est possible de localiser des candidats par des critères de sélection affinés et d’y diffuser, sous forme de publication, des offres d’emploi, mais également de se renseigner beaucoup plus facilement sur les candidats pour assurer son recrutement. Les recruteurs y ont alors tout à gagner en les utilisant.

Aux vues de la place croissante qu’occupe le recrutement sur les réseaux sociaux, ceux-ci ont compris l’enjeu et installent de plus en plus de catégories spécialisées dans leurs sites.
Notamment Facebook, à l’origine, un réseau non professionnel, a dernièrement mis en place une catégorie « jobs » où il est possible de retrouver des offres d’emploi spécifiques diffusées par des entreprises. Facebook étant un des réseaux sociaux les plus utilisés au monde, le nombre de candidats potentiels est fort !

Ainsi, ces réseaux sociaux se « jobboardisent » à leurs manières et une concurrence s’installe de plus en plus entre jobboards et réseaux sociaux.

Le recrutement 2.0 ne peut pas se passer ni des Jobboards, puisqu’ils restent la base professionnelle des recruteurs, ni des réseaux sociaux, car la chasse aux candidats y est performante et assure la pérennité des cabinets de recrutement.

Mais attention : il faut adopter les bonnes stratégies de sourcing en fonction des réseaux sociaux et des jobboards ! Les jobboards, eux, ciblent des candidats en recherche active alors que l’approche par les réseaux sociaux permet de cibler tous types de candidats, en recherche active ou non, d’où l’intérêt de veiller à une bonne stratégie. Chaque réseau social et chaque jobboard a ses propres caractéristiques, ils n’offrent pas tous la même visibilité ni les mêmes profils, ainsi il faut veiller à bien ajuster ses stratégies d’approches en recrutement en fonction des postes.

Pour finir, les jobboards ne tendent pas à disparaître car ils sont ancrés dans les façons de travailler des recruteurs mais la concurrence des réseaux sociaux les incitent à faire évoluer leur modèle économique et leur stratégie marketing. Ils semblent évoluer à la fois  vers une fracturation au succès et vers une stratégie qui lie annonce d’emploi et communication institutionnelle.

Cependant, les réseaux sociaux gagnent en place de marché en tant qu’outils de recrutement car ils offrent l’interaction, un accès plus facile et libre à des candidats pour les entreprises.

Les jobboards et les réseaux sociaux se concurrencent et entament une réelle course à l’innovation afin de faire perdurer leurs rôles au service du recrutement.