Aujourd’hui, les entreprises du digital et des nouvelles technologies au sens large comptent deux fois plus de femmes cadres dirigeantes que dans les autres secteurs. La parité homme-femme dans le secteur du numérique tend à s’améliorer tant bien que mal. Si les chiffres sont bien meilleurs que dans l’ensemble des autres secteurs du marché, les stéréotypes demeurent.

Bien que les entreprises du numérique fassent preuve de modernité et d’ouverture d’esprit sur le recrutement de leurs collaborateurs, la réalité des chiffres nous rappelle que les femmes ne n’y sont pas (encore) imposées. Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour l’égalité des sexes.

Seulement 33% des postes salariés sont occupés par des femmes dans ce secteur. Si les femmes sont majoritairement présentes dans les métiers liés au SEO,  à la web analyse et au webmarketing, elles le sont beaucoup moins dans les métiers plus techniques comme dans le développement, la gestion d’infrastructures ou encore la cyber sécurité.

Les filières de formation dans ces domaines montrent une absence de modèles féminins. Ainsi, l’une des raisons principales de cette sous-représentation des profils féminins dans les entreprises du numérique tient sa source dans les cursus scolaires et universitaires.

Les écoles d’ingénieurs comptent 28% d’actifs féminins contre 72% d’actifs masculins. Par ailleurs, l’évolution croissante des métiers liés à la data a contribué à renforcer cet aspect minoritaire en mettant à l’honneur les profils issus de formations mathématiques, les femmes ne se sentant pas « légitimes » dans ce type de cursus.

Les études des dix dernières années nous signalent un manque important de sensibilisation aux métiers technologiques. La plupart des jeunes, et tout particulièrement les jeunes filles ne sont pas au courant de toutes les possibilités qu’offre ce secteur.

Le manque d’attractivité des femmes pour le digital n’a donc rien de surprenant.

Pourtant à l’origine, les pionniers du numérique étaient… des pionnières. Les premiers ordinateurs numériques dans les années 70 étaient commandés par des femmes. Le premier programmeur informatique était aussi une femme, Ada Lovelace. Et à l’origine des célèbres pas de Neil Armstrong sur la Lune, le logiciel informatique de la NASA a été créé  par une femme, Margaret Hamilton.

À l’ère du digital, l’entreprise a besoin de femmes et surtout à des niveaux de responsabilité plus importants qu’aujourd’hui : d’une part, afin de tendre vers une égalité d’opportunités professionnelles entre les hommes et les femmes, et d’autre part,  pour créer une valeur ajoutée indispensable à la société de demain.

En effet, une étude menée par Michel Ferrary – chercheur au CERAM-, sur les performances des entreprises du CAC 40, a démontré qu’au sein des quatorze entreprises du CAC dont le taux d’emploi féminin est supérieur à 35%, le chiffre d’affaires était supérieur de 28,5% à celui de leurs concurrents.

Pour développer l’activité des métiers du numérique, il est primordial de favoriser la parité dans les entreprises. On parvient ainsi à un résultat gagnant-gagnant puisque la présence des femmes en entreprise est un gage de performance. Les études ont aussi prouvé que les femmes étaient plus à même de créer une atmosphère chaleureuse au travail. Elles ont la capacité à gérer plus facilement les problèmes, à négocier plus calmement, à apaiser les tensions et à fédérer une équipe. L’importance du relationnel et du collaboratif dans le digital offre aux femmes l’opportunité de mettre en avant et d’utiliser leurs aptitudes et compétences.

Alors il est temps pour les femmes de dépasser ces barrières qui les empêchent d’aller plus loin dans l’entreprise et de profiter pleinement des opportunités de la transformation digitale qui s’y opère.

Quel rôle pour les cabinets de recrutement ?

Les cabinets de recrutement ont donc tout intérêt à proposer à leurs clients autant de candidats que de candidates, par une offre égalitaire qui profitera autant aux femmes qu’aux entreprises.

Le spécialiste du recrutement IT et DIGITAL

Newsletter