A l’ère du digital, les ressources humaines sont amenées à se transformer pour s’adapter aux exigences d’une compétition accrue et aux jeunes générations. En effet, la digitalisation des processus métier a profondément changé l’organisation et le fonctionnement des entreprises. De ce point de vue, la digitalisation offre aux RH l’opportunité unique de se réinventer dans un rôle plus stratégique et impactant, replaçant l’humain au cœur de l’entreprise en étant source de renouveau et de qualité de vie au travail.

Un temps d’adaptation…

Si toutes les DRH ne sont pas encore entrées de plain-pied dans l’ère numérique, elles sont toutes confrontées à une vague de nouvelles technologies qu’elles appréhendent de façons diverses et parfois ambivalentes.

Mais, la difficulté des services RH à passer à la transformation digitale peut être contournée. Même si les anciennes générations sont un peu réticentes, elles savent que c’est un passage obligatoire.

En effet, le service des Ressources Humaines est sans doute le plus impacté au sein de l’entreprise par la transformation digitale. Les responsables RH sont à la fois acteurs et ambassadeurs du numérique. Ils doivent repenser leur activité pour répondre à de nouveaux enjeux, mais aussi se familiariser avec le digital, un secteur en perpétuelle évolution.

Les enjeux

Récemment, la digitalisation des processus métier a profondément changé l’organisation et le fonctionnement des entreprises. Mais dans tout projet de transformation digitale, le facteur humain est la vraie clé du succès. C’est en plaçant le collaborateur au centre de son projet RH, que la DRH va contribuer à attirer et fidéliser les talents qui font aujourd’hui et feront demain, la réussite de l’entreprise.

Ce changement profond est une opportunité formidable pour la DRH d’insuffler sa vision dans l’entreprise.

En effet, la digitalisation des ressources humaines va permettre de mieux sourcer et dénicher les talents grâce au Big Data, améliorer la satisfaction des collaborateurs et permettre un gain de temps et d’efficacité non négligeable.

Et les cabinets de recrutement, comment se positionnent-ils face à changement ?

Les Cabinets de recrutement doivent intégrer les technologies digitales, tout en développant les techniques de sourcing et les méthodes d’évaluation les plus performantes.

En effet, si les cabinets de recrutement ne sont pas encore tous experts dans l’utilisation pointue des médias sociaux, l’émergence des réseaux sociaux et du big data n’a pas réussi à les tuer puisque qu’avec 13 % de croissance en moyenne en 2017, ils affichent un dynamisme rarement égalé.

Les cabinets de recrutement avancés en matière de digital délaissent leur base de données de profils qualifiés, celle qui était leur vraie valeur ajoutée il y a encore quelques années, pour devenir des pros du sourcing et de la chasse, notamment sur LinkedIn.

Le digital leur a permis d’étoffer leur rôle de conseiller en recrutement, de développer une relation toujours plus personnalisée avec les candidats prospects et donc de mieux garantir une bonne adéquation entre la personne et l’entreprise.